Secrétariat d'Etat à l'économie SECO Coopération et Développement économiques

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Accès aux capitaux d’investissement à long terme

Le SECO met à la disposition des entreprises des solutions de financement à long terme et contribue à étoffer l’offre de produits financiers pour les PME. Parallèlement, il contribue à l’amélioration de l’efficacité du secteur financier des pays partenaires.

L'accès aux capitaux d'investissement à long terme est vital pour nombre de PME dans les pays en développement et dans les pays émergents. Or, cet accès reste souvent insuffisant en raison des dysfonctionnements du marché. C'est la raison pour laquelle le SECO encourage l'intermédiation financière locale dans les pays partenaires. Ses activités ont un caractère subsidiaire: elles visent à stimuler les investissements privés par le biais d'un effet de levier, mais ne doivent pas faire concurrence au secteur privé. Parallèlement, le SECO contribue par diverses mesures à améliorer l'efficacité du secteur financier dans ces pays.

Les instruments de financement du SECO créent des emplois

Les solutions de financement à long terme sont principalement mises à la disposition des entreprises par le Swiss Investment Fund for Emerging Markets (SIFEM SA). SIFEM participe financièrement aux fonds de capital-risque locaux ou régionaux qui fournissent des fonds propres aux PME. Il octroie par ailleurs des prêts à des intermédiaires financiers locaux (banques, instituts de microcrédit) afin que ceux-ci puissent fournir des crédits d'investissement à leur clientèle commerciale.

Les PME suisses peuvent solliciter le SECO Start-up Fund (SSF) pour le cofinancement de projets d'investissement dans des pays en développement ou en transition. Pour les projets d'investissement économiquement viables qui respectent les normes environnementales et sociales reconnues, les prêts sont plafonnés à un demi-million de francs.

Les financements à long terme proposés par SIFEM SA et le SECO-Start-up Fund se concentrent sur les sociétés résolument axées sur la croissance et créatrices d'emplois à large échelle dans les pays partenaires. Les deux instruments peuvent, à cet égard, être évalués en fonction d'objectifs quantitatifs.

Le SECO participe également activement au Private Infrastructure Development Group (PIDG). Ce consortium d'agences de développement promeut le financement privé ou semi-privé de projets d'infrastructures dans les pays partenaires au moyen de divers instruments.

Amélioration de l'efficience du secteur financier

Le SECO fournit une aide technique et des financements initiaux afin d'améliorer l'accès des entreprises locales et des ménages aux services financiers et d'étoffer l'offre des intermédiaires financiers. Le développement de produits financiers novateurs revêt une grande importance à cet égard. On peut citer à titre d'exemple la promotion de technologies et de conditions permettant de diffuser les applications bancaires mobiles ou encore les produits d'assurance permettant de couvrir les risques liés à des catastrophes naturelles climatiques ou météorologiques.

Ces dernières années, bon nombre d'entreprises et de particuliers des pays partenaires se sont excessivement endettés en devises, s'exposant ainsi à un fort risque de change. Pour cette raison, le SECO apporte également son soutien à la promotion des crédits en monnaie locale ("local currency financing"). Enfin, d'autres mesures visent le renforcement des infrastructures financières locales. Cet objectif est atteint par la réglementation légale des nouveaux produits financiers, la mise en place de registres des gages et de bureaux de crédit. Il est également important de communiquer des informations financières et d'organiser des formations à l'intention des acteurs du marché ("financial literacy"), de renforcer la gestion du risque des prestataires de services financiers ou d'améliorer la surveillance de domaines jusque-là sous-réglementés tels que la microfinance.


Fin secteur de contenu



Secrétariat d'Etat à l'économie SECO Coopération et Développement économiques
info.cooperation@seco.admin.ch | Informations juridiques
http://www.seco-cooperation.admin.ch/themen/investitionen/00937/index.html?lang=fr