Recherche plein texte

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Réformes de politique économique et amélioration de la politique financière

Le SECO contribue à mettre en place des systèmes opérationnels, efficients et efficaces pour la gestion des finances publiques et promeut un système transparent de reddition de comptes. Ces éléments sont indispensables pour réaliser les objectifs de développement.

Lorsque les fonds publics sont utilisés de manière inefficace et que des systèmes fiscaux inadaptés compromettent la stabilité budgétaire, les prestations des pouvoirs publics sont insuffisantes et la croissance économique en est entravée. Pour réaliser l'objectif d'une politique économique saine et de finances publiques durables, le SECO concentre son action sur quatre domaines:

La stabilité budgétaire

Promotion et mise en place, à tous les niveaux du gouvernement, d'un système transparent et fiable de planification budgétaire et d'une gestion attentive de la dette

La mobilisation des ressources internes

Soutien d'une politique fiscale équitable et transparente, d'administrations fiscales performantes et d'une gestion consciencieuse des revenus provenant des matières premières

La qualité et la disponibilité des services publics

La réglementation des marchés publics, une décentralisation fiscale prudente et des contrôles de l'allocation des ressources doivent permettre d'améliorer le nombre et la qualité des services publics

La responsabilité du gouvernement

Encouragement du devoir du gouvernement de rendre des comptes au parlement et aux citoyens en renforçant les contrôles financiers externes et en encourageant une présentation transparente des comptes

Le SECO travaille à plusieurs niveaux. D'une part, il participe au dialogue politique et au renforcement des institutions chargées de la politique de croissance et de la politique budgétaire. Sont discutés, en particulier dans le contexte des aides budgétaires, les réformes assurant des conditions-cadre économiques saines et la réduction ciblée de la pauvreté.

D'autre part, il soutient des réformes concrètes visant à ce que les priorités de ces institutions soient effectivement mises en œuvre. Il entretient en outre des partenariats étroits avec des institutions financières multilatérales (Banque mondiale, banques régionales de développement, Fonds Monétaire International), avec des institutions et des initiatives normatives (notamment en matière de comptabilité publique, p.ex. l'Organisation Internationale des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques INTOSAI ou d'étalonnage des performances et des réformes de la gestion des finances publiques, p.ex. Public Expenditure and Financial Accountability Program PEFA) ainsi qu'avec divers centres de compétences en Suisse.


Fin secteur de contenu



http://www.seco-cooperation.admin.ch/themen/rahmenbedingung/01093/index.html?lang=fr