Indonésie

L’Indonésie est un pays prioritaire de la coopération et du développement économiques du SECO. Membre du G20, elle est la 7e économie mondiale en termes de parité de pouvoir d’achat. Pourtant, environ 25 millions d’Indonésiens vivent encore dans la pauvreté. Le SECO aide l’Indonésie à surmonter les défis qu’elle rencontre en matière de développement et à devenir plus compétitive, résiliente, équitable et efficiente dans l’utilisation des ressources, dans l’optique d’en faire un partenaire politique et économique fiable pour la Suisse.

L’Indonésie est résolue à atteindre les objectifs de développement durable. Toutefois, elle est confrontée à un grand nombre de défis sur les plans environnemental, économique et social, tels que l’épuisement des ressources naturelles, la pollution et l’augmentation des inégalités de revenus.

cinque femmes, tenant un ordinateur portable et des documents
Une participation économique renforcée des femmes est un moyen efficace de réduire la pauvreté.

Égalité des sexes et pauvreté: les disparités persistent

Malgré une croissance économique stable, l’écart entre riches et pauvres se creuse. La pauvreté et le genre sont étroitement liés. Autre défi entravant la réduction de la pauvreté, la lenteur de la création d’emplois, qui affecte largement les 2 millions de jeunes arrivant sur le marché du travail chaque année. Par ailleurs, en tant que 5e plus grande émettrice de gaz à effet de serre, l’Indonésie joue un rôle central dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Quels sont les objectifs du SECO?

Le SECO aide l’Indonésie à surmonter certains des multiples défis qu’elle rencontre en matière de développement et à devenir plus compétitive, résiliente, équitable et efficiente dans l’utilisation des ressources, ceci afin d’en faire un partenaire politique et économique fiable pour la Suisse. Le SECO promeut:

  • Des institutions publiques efficaces, en particulier dans les zones urbaines, grâce à une utilisation efficiente des ressources
    Le SECO encourage les réformes économiques et budgétaires favorisant une utilisation des fonds publics efficiente et transparente. Le service public devrait être utile et fiable, notamment dans les zones urbaines, étant donné que 7 Indonésiens sur 10 vivront dans une ville d’ici à 2045. Le SECO soutient donc particulièrement le gouvernement dans sa lutte contre les problèmes posés par l’urbanisation rapide afin que les villes se développent plus durablement et disposent de meilleurs instruments de planification. 
  • La compétitivité du secteur privé, notamment des petites et moyennes entreprises (PME)
    Les PME, qui occupent plus de 90 % de la main d’œuvre du pays, sont l’épine dorsale de l’économie indonésienne. Toutefois, un grand nombre d’entre elles sont peu productives et disposent d’un accès limité aux services financiers et aux marchés internationaux. Pour stimuler le développement du secteur privé, le SECO agit sur trois plans. Premièrement, il apporte son soutien aux PME souhaitant améliorer leur accès aux marchés des biens, des services et des ressources naturelles sur une base non discriminatoire. Deuxièmement, il aide les PME et les grandes entreprises à mettre au point de bonnes pratiques environnementales, sociales et en matière de gouvernance, lesquelles amélioreront leurs performances financières, leur capacité à se développer et leur compétitivité. Troisièmement, il aide le gouvernement indonésien à diminuer les obstacles auxquels se heurtent les PME pour se financer.

Outre le SECO, la Division Paix et droits de l’homme (DPDH) du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) intervient également en Indonésie. De 2021 à 2024, la Suisse prévoit un total de quelque 65 millions de francs pour les mesures de politique économique et commerciale du SECO en Indonésie.

Dernière modification 23.03.2021

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/laender/indonesie.html