Renforcer la compétitivité

Un maximum de producteurs et de PME de pays en développement doivent pouvoir tirer profit de la mondialisation et, plus particulièrement, de l’ouverture croissante des marchés et de l’internationalisation des chaînes de valeur. Les maîtres mots sont ici renforcement de la compétitivité des entreprises et meilleur accès au marché.

Le développement du commerce international est gage de davantage de travail et d’égalité des chances pour les pays en développement. Pour les entreprises, le succès à l’exportation tient à une série de prestations et d’instruments susceptibles d’accroître leur compétitivité.  

Exemple de projet "Plate-forme suisse du cacao durable"

L’engagement du SECO prend les formes suivantes:

Encourager les exportations des pays partenaires

Les procédures douanières, les exigences en matière de qualité, les certifications, la connaissance du marché, l’emballage et l’étiquetage des produits sont autant de choses qu’il est nécessaire d’apprendre. Aucun exportateur n’y échappe. Pour les nouveaux venus, cela constitue parfois des obstacles considérables. C’est la raison pour laquelle le SECO renforce les capacités techniques et institutionnelles des pays partenaires, afin qu’ils puissent répondre aux exigences ci-dessus. Grâce à son aide, les services de promotion des exportations, les associations patronales et les autres organisations de soutien sont en mesure de proposer des conseils de premier ordre aux exportateurs potentiels. Ainsi, les entrepreneurs peuvent surmonter les obstacles à l’exportation qui se dressent devant eux.

La durabilité, un avantage concurrentiel

Aujourd’hui, consommateurs et acheteurs veulent connaître les conditions de fabrication des produits. Pour de nombreuses branches exportatrices, il est devenu la règle de mettre en place des normes et des labels respectueux de critères environnementaux et sociaux. Le SECO aide par conséquent les exportateurs à assimiler ces standards. Cela leur permet non seulement d’améliorer l’offre d’information sur ces normes, mais également d’accroître notablement l’efficacité de leur mise en œuvre et la viabilité commerciale de leurs produits. C’est pourquoi le SECO soutient aussi les travaux des organisations qui développent et imposent les standards. Ces organisations mettent les exigences en phase avec les besoins et les capacités des PME et des petits producteurs.

Faciliter l’accès au marché

Souvent, les pays en développement sont ceux qui disposent des meilleures opportunités d’exportation dans le secteur agricole ou textile. Or, les droits de douane restent relativement élevés dans ces secteurs. Ils constituent un facteur de coût important pour les exportateurs des pays en développement. Les préférences tarifaires soulagent les exportateurs des droits de douane et des restrictions quantitatives, principalement des pays en développement les plus pauvres.

Nouer des contacts avec des importateurs

Pour les producteurs des pays en développement, la demande et les législations des marchés étrangers constituent souvent une grande inconnue. Le SECO facilite donc l’accès des exportateurs potentiels des pays partenaires aux importateurs suisses et européens. L’aide apportée porte notamment sur la préparation et la participation à des foires commerciales internationales. Lors
de ces manifestations, les producteurs peuvent être mis en relation de manière ciblée avec des acheteurs potentiels.

Dernière modification 27.09.2019

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/themes/commerce-competitivite/competitivite.html