Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est un pays prioritaire de la coopération et du développement économiques du SECO. Plus de 25 ans après une transition largement pacifique qui a mis fin à l’apartheid, le pays reste une démocratie vivante. Deuxième économie du continent, l’Afrique du Sud dispose d’une bonne infrastructure dans ses grands centres urbains, d’un secteur financier solide, d’excellentes institutions universitaires et d’un environnement riche en ressources naturelles. Cependant, nul autre pays au monde n’affiche des inégalités plus criantes que l’Afrique du Sud. Afin d’aider le pays à relever les différents défis qui se posent à lui, le SECO soutient l’Afrique du Sud dans ses efforts visant à promouvoir la viabilité du secteur privé, une utilisation plus efficace des ressources, ainsi que la stabilité des conditions-cadre économiques



Opportunités et défis

Les plus grands progrès à saluer depuis les élections de 1994 sont la solidité des institutions démocratiques, l’indépendance du système judiciaire, la liberté des médias et l’engagement citoyen. L’Afrique du Sud a en outre enregistré des avancées remarquables dans l’accès à l’éducation élémentaire et aux soins de santé primaires, la mise en place d’un vaste programme de services de base gratuits au sein des communautés défavorisées et l’extension de la protection sociale grâce à des subventions. 

Aujourd’hui, l’Afrique du Sud est cependant confrontée à des défis considérables: au cours de la dernière décennie, la croissance est restée atone, le secteur informel n’a cessé de gagner du terrain et les institutions politiques se sont affaiblies. L’aménagement du territoire hérité de à l’époque de l’apartheid continue d’entraver la compétitivité des zones urbaines, ce qui met en lumière un réel besoin de développer des infrastructures de meilleure qualité et plus inclusives. Par ailleurs, la faible croissance économique et la situation financière précaire des entreprises publiques compromettent l’équilibre budgétaire. La pauvreté reste élevée et le taux de chômage atteint 30 %, voire plus de 50 % chez les jeunes.

Quels sont les objectifs du SECO?

Le SECO soutient l’Afrique du Sud à plusieurs égards:

  • La promotion d’un secteur privé viable et respectueux des ressources
    Le SECO soutient les entrepreneurs compétents et innovants, et favorise l’accès aux chaînes de valeur durables et aux marchés mondiaux. Grâce à l’amélioration des capacités entrepreneuriales et à l’utilisation de technologies modernes, le secteur privé sera en mesure d’améliorer l’efficacité des ressources (p. ex., l’utilisation de l’eau), de réduire les coûts et de créer des emplois.
  • La création de conditions économiques favorables pour attirer les entreprises et les investissements
    Le SECO soutient un environnement sain, propice aux entreprises et aux investissements en misant sur des procédures simples, prévisibles et transparentes. Une telle approche permettra d’encourager l’innovation, de libérer le potentiel des micro-, petites et moyennes entreprises et d’améliorer la compétitivité de l’économie.

De 2021 à 2024, la Suisse prévoit d’affecter quelque 55 millions de francs à la coopération au développement économique du SECO en faveur de l’Afrique du Sud.

Dernière modification 15.09.2021

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/laender/afrique-du-sud.html