Bosnie-Herzégovine

Le SECO déploie en Bosnie et Herzégovine des mesures complémentaires aux programmes de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Le pays, consistant en deux entités et un district indépendant, a un système politique complexe. Le SECO renforce les infrastructures publiques urbaines et aide le secteur privé en vue de favoriser la création de plus d’emplois.  

Ces dernières années, la Bosnie et Herzégovine s’est attachée à mettre en œuvre des réformes économiques, politiques et sociales pour se rapprocher des standards européens. Elle fait néanmoins face à de grandes difficultés. Le pays est constitué de deux entités, la Fédération de Bosnie et Herzégovine et la République serbe de Bosnie (Republika Srpska) ainsi que un district indépendant (Brcko), ce qui donne lieu à des structures étatiques souvent complexes et inefficaces.

basin d'eau en béton avec un pont et une petite maison à côté, au sein de la nature
Le SECO promeut des services publiques fiables en Bosnie et Herzégovine.

Une croissance faible et des problèmes d’approvisionnement en eau

Après un bon développement économique enregistré au début des années 2000, la Bosnie et Herzégovine voit la croissance annuelle du revenu par habitant stagner depuis 2009 (à env. 3%) en raison notamment d’un secteur privé peu qualifié, d’investissements faibles et d’un taux de chômage élevé. Qui plus est, les femmes et les minorités sociales sont souvent victimes de discriminations. Sur le plan de l’approvisionnement en eau potable et d’autres infrastructures de base, de nombreux projets sont certes prévus pour augmenter la qualité des services publiques.

Quels sont les objectifs du SECO?

La Suisse soutient la Bosnie et Herzégovine dans les domaines de la gouvernance locale, de l’économie et emploi, de la santé ainsi que de la migration. Un partenariat migratoire est en place entre la Suisse et la Bosnie et Herzégovine. Le SECO se concentre sur les champs d’activité suivants:

Améliorer les infrastructures publiques

Le SECO aide à développer les services publics à l’échelle locale. Pour consolider les infrastructures urbaines, il se mobilise par exemple pour des investissements en faveur d’un approvisionnement en eau potable et d’un traitement des eaux usées à caractère durable.

Accroître la compétitivité du secteur privé et à assurer la croissance de l’emploi

Le SECO améliore les conditions-cadre régissant le secteur privé. Il promeut par exemple la qualité du secteur de la microfinance et l’offre communale de conseils sur l’endettement privé. Il soutient également les entrepreneurs locaux, favorisant ainsi la création d’emplois. De plus, le SECO contribue à augmenter la stabilité macroéconomique et la transparence en renforçant le secteur financier.

Le SECO et la DDC, dont la Bosnie et Herzégovine est un pays prioritaire, fixent et mettent en œuvre conjointement la stratégie de coopération suisse en Bosnie et Herzégovine.

Entre 2017 et 2020, il est prévu de consacrer quelque 74 millions de francs au total à la Bosnie et Herzégovine au titre de l’aide à la transition, dont environ 16 millions de francs versés par le SECO.

Dernière modification 26.03.2019

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/laender/mesures-complementaires/bosnie-herzegovine.html