Tunisie

La Tunisie est un pays prioritaire de la coopération et du développement économiques du SECO. Malgré d’importants progrès en direction d’une démocratie stable, la croissance économique tunisienne est restée faible ces dernières années, ce qui a provoqué une augmentation du chômage et un accroissement des disparités régionales. Dans le cadre de la stratégie de coopération suisse avec la Tunisie, le SECO encourage un développement économique durable et inclusif.

Suite à la révolution de 2010/2011, la Tunisie est parvenue à adopter une nouvelle constitution et à organiser des élections présidentielles et législatives libres et équitables en 2014. La société civile tunisienne a reçu le prix Nobel de la paix en 2015 pour le succès de sa transition démocratique. Malgré cette tendance positive, la Tunisie doit relever plusieurs défis en matière de développement économique.

rue du marché avec des gens dans le centre-ville
Le SECO soutient des conditions-cadre favorables aux PME en Tunisie.

Obstacles à la croissance économique

L’économie tunisienne se caractérise par une productivité et une compétitivité faibles. Par conséquent, la création d’emplois est basse et le chômage est élevé, surtout chez les jeunes. Les disparités régionales restent importantes entre les zones côtières prospères et les terres intérieures sous-développées. La corruption dans le secteur public, le grand nombre d’obstacles à l’expansion des entreprises privées et des investissements et la sécurité constituent d’autres défis à relever. Enfin, la Tunisie est également touchée par la crise des migrants et des réfugiés en tant que pays de transit.

Quels sont les objectifs du SECO?

La Suisse promeut en Tunisie une paix durable et un développement économique qui profite à tous. Les trois domaines d’intervention de la coopération suisse sont «processus démocratiques et droits de l’homme», «croissance économique durable bénéfique pour tous et emploi» et «protection et migration». Le SECO met l’accent sur:

Les finances publiques et le climat d’affaires

Le SECO contribue à l’amélioration de l’environnement entrepreneurial et de la gestion des finances publiques en renforçant la transparence et la gouvernance de l’administration publique aux niveaux national et local. Il s’efforce également de simplifier et de rendre plus efficaces les procédures dans le but d’améliorer les conditions-cadre pour les entreprises.

la compétitivité, l’emploi et les revenus

Le SECO soutient le secteur privé tunisien en favorisant le développement de certaines chaînes de valeur ainsi que l’accès au financement pour les entreprises. Il favorise ainsi la création d’emplois en plus grand nombre et de meilleure qualité, renforce la compétitivité de l’économie tunisienne et contribue à la hausse des revenus des citoyens.

Les services et les infrastructures de base écologiques

Le SECO perfectionne les infrastructures et les services de base, tels que la distribution d’eau, l’assainissement, le traitement des déchets et le transport dans les zones urbaines et rurales. Ce faisant, il s’efforce d’investir dans des installations écologiques et abordables qui bénéficient à l’ensemble de la population.

Entre 2017 et 2020, il est prévu de consacrer quelque 104 millions de francs à la coopération internationale de la Suisse avec la Tunisie, dont environ 55 millions seront versés par le SECO.

Le SECO, la Direction du développement et de la coopération (DDC), la Division Sécurité humaine (DSH) du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) élaborent et mettent en œuvre conjointement la stratégie de
coopération suisse en Tunisie.

Dernière modification 14.11.2017

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/laender/tunesien.html