Coopération internationale de la Suisse

La coopération internationale de la Suisse poursuit des objectifs stratégiques au diapason de l’Agenda 2030.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Agenda 2030) forme le nouveau cadre de la coopération internationale de la Suisse. Ses 17 objectifs réunissent pour la première fois les dimensions sociale, économique et écologique du développement. Ils ont été adoptés par les Nations Unies et sont en vigueur depuis 2016. La vision qui en découle s’applique à tous les acteurs suisses de la coopération internationale.

Un homme et une femme analysent des semences dans un laboratoire.
La Suisse se pose en acteur responsabble et solidaire de la communauté internationale: une équipe de chercheurs du laboratoire national des semences contrôle la qualité de graines locales dans le cadre d'un projet de l'ONUDI soutenu par la Suisse.

Le Conseil fédéral a fait sienne la vision de l’Agenda 2030. La coopération internationale de la Suisse doit donc contribuer au développement mondial axé sur le long terme et répondant aux critères environnementaux et sociaux.

Pour ce faire, il est nécessaire d’adopter des approches innovantes, comme celles prévues par le Conseil fédéral dans son message sur la coopération internationale de la Suisse 2017-2020.

Le SECO œuvre en faveur d’une croissance durable et inclusive, qui profite à toutes les couches de la population. Par exemple, il développe des partenariats avec le secteur privé. Ce dernier présente le plus grand potentiel de création d’emplois. Le SECO s’engage également pour que davantage et de nouvelles sources de financement contribuent au développement. Il soutient l’exploitation durable des ressources naturelles et des écosystèmes. Ce dernier point est très important. Car il permet de garantir que les plus pauvres et les plus vulnérables ne seront pas les plus touchés par les conséquences du changement climatique.

Quels sont les buts stratégiques du SECO en matière de coopération internationale?

Le SECO agit en vue de réaliser les objectifs stratégiques de la coopération internationale:

Le SECO accorde également une importance fondamentale à la promotion de l’égalité des sexes.

Quelle est la raison d’être de la coopération internationale?

La Suisse s’engage au niveau international par solidarité envers les pauvres et les exclus. En outre, l’expérience et le savoir-faire de notre pays sont reconnus à travers le monde. La Suisse jouit d’une grande crédibilité sur la scène internationale. Son attachement traditionnel aux valeurs humanitaires ainsi que sa neutralité lui confèrent une certaine légitimité. Le SECO travaille sur des thèmes pour lesquels il a, par le passé, obtenu des résultats convaincants. Il intervient là où les acteurs suisses peuvent au mieux utiliser leurs compétences. Dans tous les cas, les États doivent être disposés à faire des réformes pour que le soutien de la Suisse soit efficace.


Les mesures prises par la Suisse au titre de la coopération internationale font d'elle un acteur responsable et solidaire de la communauté internationale.

La Suisse est aussi active à l’international dans son propre intérêt. Les opportunités économiques sont encouragées. Des emplois sont créés sur place, ce qui offre des alternatives à la migration. Des pays plus stables contribuent aussi à la sécurité de la Suisse.

Cela se fait-il tout seul?

Évidemment non! Au fil du temps, le SECO a tissé un large réseau avec des partenaires fiables. On y compte les gouvernements des pays partenaires, des organisations multilatérales, des organisations non gouvernementales suisses, internationales et locales ainsi que des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. D’autres investisseurs et des entreprises privées ayant leur siège en Suisse et à l’étranger font aussi partie des partenaires.

Les ressources financières ont ainsi un effet de levier sur d’autres moyens. Des partenariats avec le secteur privé permettent d’offrir des connaissances techniques et des moyens financiers supplémentaires. Les ressources locales des pays partenaires sont aussi davantage mobilisées (p. ex. au moyen de la politique fiscale).


Si l'on parvient à mobiliser suffisamment de capitaux privés l'Agenda 2030 pourra être mise en oeuvre avec succès. Les nouveaux mécanismes de financement, comme les obligations à impact social pourraient y contribuer.

Dernière modification 28.08.2019

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/strategie/orientation/cooperation-internationale.html