Coopération internationale de la Suisse

La Suisse privilégie une coopération internationale (CI) ciblée et efficace, qui contribue au développement économique et humain, à la préservation de l’environnement, à la paix et à la bonne gouvernance. Elle se fonde sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Agenda 2030).

La CI de la Suisse est mise en œuvre par le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (SECO) et le Département des affaires étrangères (Direction du développement et de la coopération [DDC] et Division Sécurité humaine [DHS]). Le SECO est responsable de la coopération économique internationale. Tous les quatre ans, le Conseil fédéral et le Parlement définissent l’orientation de la CI de la Suisse sur la base des critères suivants:  

  1. Besoin de la population: les pays soutenus sont touchés par la pauvreté et sont confrontés à des défis en matière de développement durable. Ils sont disposés à mobiliser leurs ressources pour promouvoir le développement et à renforcer les capacités nécessaires avec l’aide de la CI.
  2. Intérêts de la Suisse à long terme: la CI contribue à un ordre international juste et pacifique porté par un multilatéralisme fort. Elle soutient un cadre économique stable et propice aux investissements, réduit les causes de la migration irrégulière et du déplacement forcé et promeut le développement durable au niveau mondial.
  3. Valeur ajoutée: la Suisse met à profit ses compétences spécifiques et son expertise, apportant ainsi une plus-value. Les pays soutenus se montrent disposés à coopérer avec la Suisse et entreprennent des réformes.
Quatre hommes en tenue de travail, outils en main, sur un monticule de terre.
La CI de la Suisse vise à contribuer au développement économique et humain, à la préservation de l’environnement, à la paix et à la bonne gouvernance.

En se fondant sur ces critères, la Suisse s’est fixé quatre objectifs jusqu’en 2024, avec pour chacun d’eux une priorité thématique donnée:

  • développement économique: contribuer à une croissance économique durable, à la création de marchés et à la création d’emplois;
  • environnement: lutter contre les changements climatiques et leurs effets, et gérer durablement les ressources naturelles;
  • développement humain: sauver des vies, fournir des services de base de qualité, notamment dans les domaines de la formation et de la santé, et diminuer les causes de la migration irrégulière et du déplacement forcé;
  • paix et gouvernance: promouvoir la paix, l’état de droit et l’égalité des genres.

Partenariats forts

Pour amener des changements systémiques durables, la Suisse travaille avec des acteurs partageant les mêmes objectifs et capables de contribuer à la mise en œuvre des réformes nécessaires. Il s’agit de gouvernements des pays partenaires, d’organisations multilatérales, d’entreprises privées, d’organisations non gouvernementales et de hautes écoles.

11,25 milliards de francs sur quatre ans

Les projets et programmes sont financés par le biais de cinq crédits-cadre, d’un montant total de 11,25 milliards de francs. Le SECO gère 13,6 pour cent de ces engagements, soit environ 1,54 milliard de francs. Il est en outre responsable, avec la DDC, de l’utilisation des moyens financiers alloués aux institutions financières internationales.

Agenda 2030

La CI de la Suisse se fonde sur l’Agenda 2030, dont les 17 objectifs intègrent les dimensions sociale, économique et  environnementale du développement. Ces objectifs ont été adoptés par les Nations Unies et sont en vigueur depuis 2016.

Dernière modification 01.12.2020

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/strategie/orientation/cooperation-internationale.html