Climat et efficacité des ressources

Un développement durable nécessite la prise en compte de la dimension climat et l’utilisation efficiente des ressources. C’est pourquoi le SECO s’engage pour promouvoir la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’adaptation aux changements climatiques et la gestion durable des ressources dans ses pays partenaires.

Les pays en développement sont particulièrement touchés par les conséquences du changement climatique (tempêtes, inondations, sécheresses). Cela met en péril les progrès réalisés ces dernières décennies en matière de lutte contre la pauvreté. Parallèlement, les pays en développement contribuent de plus en plus aux émissions de gaz à effet de serre, étant déjà responsables de plus de la moitié des émissions mondiales.  

Smog sur une ville densément construite.
Le SECO intègre la dimension climat dans toutes ses activités.

Le climat est l’un des quatre accents de la stratégie de la coopération internationale pour la période 2021-2024. Le SECO contribue à la mise en œuvre de l’Accord de Paris en prenant systématiquement en compte dans la conception et le suivi de ses activités les risques climatiques, les opportunités de promouvoir des investissements respectueux du climat et de l'environnement ainsi que les mesures d'adaptation aux changements climatiques.


Le SECO s’engage à permettre aux pays en développement et aux pays émergents de se développer dans le respect du climat.


Financement climatique

Le SECO contribue aux objectifs de financement climatique de l’Accord de Paris en mettant en œuvre des projets pour :  

  • promouvoir un développement urbain intégré qui réduit l’impact sur le climat (p.ex. mobilité) et résistant aux impacts du changement climatique (p.ex. prise en compte des risques d’inondations dans la planification urbaine),
  • favoriser des processus de production efficaces en termes de ressources (p.ex. réduction de la consommation en énergie et eau dans les processus industriels avec le Global Eco-Industrial Parks Programme réalisé avec l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel),
  • soutenir le développement des énergies renouvelables (p.ex. prêts pour la valorisation à grande échelle des énergies renouvelables avec le Scaling-Up Renewable Energy in Low Income Countries Program, SREP),
  • promouvoir la gestion durable des ressources naturelles, comme des chaînes de valeur durables (p.ex. production durable du cacao avec la Swiss Platform for Sustainable Cocoa Support Programme),
  • soutenir le développement de mécanismes de financement verts par la formation professionnelle et la création des conditions cadres favorables (p.ex. IFC Green Bond technical assistance program GB TAP),
  • mieux prendre en compte l’aspect climatique dans les budgets nationaux et les investissements publics, ainsi que dans la politique fiscale (carbon taxes).  

Mobilisation du financement du secteur privé

Le SECO mobilise de plus en plus le secteur privé pour réaliser des investissements respectueux du climat et de l’environnement dans les pays en développement. Pour ce faire, il collabore avec des associations, des investisseurs privés, des gestionnaires d'actifs, des compagnies d'assurance et d'autres acteurs de la communauté financière suisse pour le climat.

Un travail de collaboration

Le SECO travaille en étroite collaboration avec des partenaires tels que les banques multilatérales de développement comme la Banque mondiale et d’autres organisations internationales. Il participe activement à l'élaboration ou la révision des stratégies climatiques et le financement des programmes climatiques. Il influence également l'agenda climatique mondial par sa participation aux négociations sur le climat dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Dernière modification 25.08.2021

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/strategie/politique-de-developpement/climat-et-efficacite-des-ressources.html