Améliorer le climat d’affaires

Le secteur privé est le moteur du développement économique. La naissance, la croissance et la survie à long terme d’une entreprise dépend d’un climat d’affaires favorable. Il est notamment soutenu par l’ensemble des réglementations et des lois qui déterminent la création, l’activité et la dissolution des entreprises.


Un climat d’affaires propice créée les mêmes conditions pour tous les acteurs du marché et favorise la croissance économique.


Dans de nombreux pays en développement, le climat d’affaires est souvent difficile: un entrepreneur doit par exemple effectuer des démarches auprès de plusieurs ministères pour obtenir une licence ou remplir d’innombrables formulaires en vue de sa taxation fiscale. Et en cas de dissolution de l’entreprise, les titulaires des parts doivent attendre longtemps avant de pouvoir réinvestir leur capital. Réformer le climat d’affaires constitue une entreprise de longue haleine, depuis l’identification des besoins jusqu’à l’adoption d’une réforme de la loi par le Parlement.

Une entrepreneuse conseigne des formulaires à un guichet.
«Je suis très satisfaite du service. Il est désormais simple d’inscrire
son entreprise ou de mettre à jour l’inscription existante.» Nguyen Thu Hien, entrepreneuse, Phu Gia Investment Company, Vietnam.
© Sébastien Löffler, nôi PICTURES

Pour un État axé sur les prestations

Le SECO soutient ses pays partenaires entre autres dans les domaines suivants:

  • La mise en place d’un guichet unique pour la création d’entreprise, permettant d’éviter de passer par tous les ministères impliqués. L’entreprise pourra ainsi être enregistrée plus simplement et devenir plus rapidement productive.
  • Le tourisme et l’agriculture sont des branches économiques essentielles et la source de nombreux emplois. Leur compétitivité peut être renforcée par l’élimination d’obstacles sectoriels spécifiques et de chicaneries administratives. Le SECO s’engage par exemple à Cuzco, au Pérou, où le tourisme représente l’une des principales sources de revenus.
  • Une bonne direction d’entreprise, qui opère la séparation des fonctions opérationnelles, stratégiques et de contrôle, contribue au succès durable d’une entreprise familiale. En outre, elle diminue le risque pris par les banques, qui proposeront des conditions de crédit plus favorables.
  • Un pays doit décider des réformes qu’il entend entreprendre pour améliorer le climat d’affaires. Le SECO finance les analyses qui permettront de dégager les informations nécessaires à la prise de décision.

Se concentrer sur l’objectif principal: la réduction de la pauvreté

Les réformes permettant d’améliorer le climat d’affaires aident les entreprises à économiser du temps et des frais. Elles libèrent des ressources qui peuvent être consacrées au développement de l’entreprise, à la réalisation d’investissements et à la création d’emplois. Un meilleur climat d’affaires est en outre un aspect important lors du choix de l’emplacement de l’entreprise et attire les investisseurs.

Une meilleure gouvernance d'entreprise

Le SECO soutient de nombreuses entreprises dans plusieurs de ses pays prioritaires en vue d'améliorer leur gouvernance d'entreprise (Corporate Governance). Cela permet aux entreprises d'opérer de manière plus transparente et d'obtenir plus facilement des capitaux. Les entreprises mieux gérées sont généralement plus durables financièrement et économiquement et peuvent contribuer à la création de nouveaux emplois par le biais d'investissements ultérieurs.

Exemples de projets au Vietnam (en anglais) :

Dernière modification 06.09.2019

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/themes/commerce-competitivite/facilite-faire-affaires.html