Association internationale de développement

Avec l’Association internationale de développement (AID), la Banque mondiale dispose d’un fonds distinct qui accorde des prêts concessionnels et des aides à fonds perdu aux 76 pays les plus pauvres. Ce fonds apporte un soutien dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’infrastructure, de l’agriculture et du développement économique et institutionnel. Les crédits de l’AID portent intérêt à des taux très bas ou ne portent pas intérêt, et le remboursement s’échelonne sur 25 à 40 ans, avec une période de grâce de 5 à 10 ans.  

Outre des prêts concessionnels et des subventions, l’AID octroie des allègements de la dette au titre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) et de l’Initiative d’allègement de la dette multilatérale.

Les ressources de l'AID sont réapprovisionnées par les pays donateurs tous les trois ans. Ces négociations permettent d'identifier l'orientation stratégique et opérationnelle du fonds. Les dernières négociations ont été conclues fin 2019.

Scultpure géante du logo de l'AID.
Depuis 1960, l'AID a transformé de nombreuses sociétés en tirant des millions de personnes de la pauvreté.
© Simone D. McCourtie / World Bank

La Suisse a contribué à renforcer l’engagement de la Banque mondiale en faveur de l’égalité des sexes, si bien que les indicateurs spécifiques sont désormais obligatoires.


La Suisse, membre de l’AID

La Suisse est membre de l’AID depuis 1992. En raison de la force et de l’expertise financière de l’AID dans la lutte contre la pauvreté et d’autres sujets mondiaux, la contribution suisse à l’AID complète très bien l’aide bilatérale de la Suisse.

Dernière modification 14.10.2020

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/themes/cooperation-multilaterale/participation-suisse-bmd/groupe-banque-mondiale/ida.html