Faciliter l’accès au financement

L’accès au capital à long terme permet à une entreprise d’investir, de prospecter de nouveaux marchés et de grandir. De nouveaux emplois peuvent être ainsi créés. Toutefois, les PME ont besoin de partenaires financiers fiables, qui leur assurent un accès à des financements à des conditions acceptables. 

Les entreprises des pays en développement, et plus particulièrement les PME, ont souvent un accès très restreint aux possibilités de financement. De nombreuses raisons expliquent cette situation: les risques macro-économiques, l’absence de produits financiers adaptés à leurs besoins ou le manque d’informations dont disposent les banques pour procéder à un examen des demandes de crédit. Étant donné qu’il est plus difficile d’estimer les risques dans le cas de prestations financières destinées à des PME et que les coûts de transaction sont élevés, les banques préfèrent octroyer des crédits à de grandes entreprises bien établies. Par conséquent, de nombreuses PME dans des pays en développement ou émergents n’obtiennent pas les financements nécessaires malgré leur gros potentiel de croissance.

Deux personnes s'affairent sur leur téléphone mobile devant un magasin.
Le téléphone mobile permet d'accéder à un compte et de régler des factures. Plus besoin de prendre le bus pour se rendre à la banque.

Placer le capital là où on en a le plus besoin

Le SECO met à disposition le capital de départ et l’expertise technique, et forme les banques locales en matière d’octroi de crédits aux PME. Il entend ainsi leur montrer qu’un investissement dans une PME peut être une source de profit.


Un meilleur accès des PME au capital génère des emplois.


La société de financement du développement de la Confédération (SIFEM) et le SECO Start-up Fund sont des outils importants du SECO. Lorsqu’il s’agit de développer leurs entreprises, les femmes doivent affronter des obstacles spécifiques tels que le manque de garanties ou des barrières juridiques et culturelles limitant l’accès à la propriété foncière et immobilière. Avec d’autres organisations donatrices, la Suisse soutient, par exemple en Afrique du Nord, le développement de services financiers qui répondent aux besoins spécifiques des femmes entrepreneures.

Payer sa facture d’eau par téléphone portable

En outre, le SECO encourage des prestations financières novatrices afin d’intégrer dans le circuit financier les couches pauvres de la population. C’est ce qu’il fait par exemple au Ghana, avec le développement d’un système de paiement mobile qui facilite le règlement des factures et permet d’éviter de prendre le bus pour effectuer ce paiement à la prochaine banque. Les migrants et leurs familles profitent en outre de coûts réduits lors de transferts d’argent à l’étranger au moyen d’un téléphone portable.

Mieux informer pour réduire le coût du crédit

Enfin, le SECO agit sur un plan systémique pour faire baisser à long terme dans ses pays partenaires les coûts de transaction pour les crédits. Il encourage notamment le développement de bureaux de crédit qui gèrent des banques de données sur les entreprises. Grâce à ces données fiables, auxquelles toutes les banques peuvent accéder, ces dernières sont en mesure d’évaluer plus simplement et plus efficacement les risques des entreprises et de leur proposer des taux plus favorables. 

Investir dans les emplois

L’accès au capital permet à une entreprise d’investir par exemple dans un parc de machines et d’exploiter pleinement son potentiel de croissance. Les entreprises créent ainsi des emplois supplémentaires et contribuent à réduire la pauvreté.

Dernière modification 14.09.2018

Début de la page

https://www.seco-cooperation.admin.ch/content/secocoop/fr/home/themes/emplois/acces-au-capital.html